Peintre Officiel de la Marine nommé en 2010.
Peintre Officiel des Armées nommé en 2000.
Peintre Officiel de l’Air et de l’Espace noé en 1996

C’est l’amitié puis la découverte de l’art de la peinture qui ont poussé Jacques Rohaut à fréquenter dans les années 70, l’atelier de Philippe Lejeune à Etampes pendant ses études de droit. Il a aussi travaillé chez un restaurateur de tableaux.L’émulation au sein de ce qui est devenu «l’Ecole d’Etampes» lui a permis de poursuivre l’apprentissage nécessaire avant de réaliser de nombreuses expositions personnelles : la première en 1984, à la Fondation Taylor (Paris), puis à l’Orangerie de Villeroy, au Salon VIP des liaisons aériennes ministérielles à Villacoublay, à Düsseldorf, à la galerie Saint-Roch (Paris), au Musée de l’Ordre des Avocats (Hôtel de la Porte à Paris), à l’Hôtel du Conseil général d’Eure et Loire (Chartres), dans la tour Jehan de Beauce de la cathédrale de Chartres, au Musée d’Etampes, à la galerie Inès Bonlieu, à la galerie Ad Solem (Saint-Germain en Laye), et régulièrement depuis huit ans à la galerie Philippe Fregnac (Paris). Invité d’honneur de plusieurs Salons en province, il participe aussi régulièrement aux grands Salons parisiens : Artistes Français, Automne, Comparaisons.Son métier d’avocat exercé à Paris depuis trente ans, au sein du cabinet Ader Jolibois, lui a inspiré nombre de tableaux dont la vie judiciaire et les palais de justice ont été le prétexte ; son pays de naissance, le Maroc lui a permis de retrouver les lumières qui composent habituellement ses toiles ; l’air et la mer sont une autre source d’inspiration.

Parmi les principales distinctions qu’il a reçues : Médaille de bronze au Salon de la Marine, Médaille d’or du Salon des Artistes Français, Prix de la Fondation André et Berthe Noufflard (Fondation de France), Grand Prix du Salon des Invalides, Prix du Ministre de la Défense, Prix Eugène Piot ( Académie des Beaux Arts),2ème Prix de la jeune peinture française (Fondation du Reader’s Digest), Grand Prix du Palais Salon ( Palais de Justice de Paris). Il a aussi reçu de nombreuses récompenses et prix dans des Salons de province.